forume Actualités Sports Support Général Récepteurs Equipment - Installation


Un traducteur du chien vers l’anglais sera fabriqué grâce au crowd funding

Partagez

jimy page
Admin

Messages : 2141
Date d'inscription : 23/10/2013

Un traducteur du chien vers l’anglais sera fabriqué grâce au crowd funding

Message par jimy page le Mar 31 Déc - 10:01

Un traducteur du chien vers l’anglais sera fabriqué grâce au crowd funding

Non, il n’y a pas d’erreur. No More Woof est un « traducteur » de pensées ou d’émotions canines en anglais, qui permet ainsi de comprendre ce que ressent son compagnon à quatre pattes grâce à une série de capteurs et un haut-parleur.



Le vingtième siècle nous a offert « la voix de son maître », le vingt-et-unième siècle nous apportera « la voix de son chien ». No More Woof (NMW) est le projet et appareil – en apparence loufoque – d’une start-up scandinave qui propose, grâce à des capteurs d’activités cérébrales et cardiaques de « traduire » les pensées des chiens en paroles intelligibles par les humains. Ecureuil ? Le tout fonctionne apparemment grâce à la puissance de calcul d’un Raspberry Pi, embarqué sur le casque-collier-haut-parleur que devra tout de même porter l’animal.
L'art de la conversation
Loufoque ou non, blague potache ou réalité, No More Woof permettrait ainsi à un royal canin de dire à son gentil maître : « Je suis fatigué », « Je me demande qui c’est », « Je suis excité » et, peut-être, si vous êtes sage « Ecureuil », encore que pour cette dernière formule, c’est bien nous qui le disons et qu’il faudra sans doute négocier quelque chose avec Pixar.

Loufoque ou non, blague potache ou réalité, No More Woof permettrait ainsi à un royal canin de dire à son gentil maître : « Je suis fatigué », « Je me demande qui c’est », « Je suis excité » et, peut-être, si vous êtes sage « Ecureuil », encore que pour cette dernière formule, c’est nous qui nous avonçons et qu’il faudra sans doute négocier quelques droits avec Pixar.
Un financement participatif qui a du chien
Sur le site de financement participatif Indiegogo, le projet a en tout cas bénéficié de l’effet « Noël » et largement dépassé les 10 000 dollars que ses créateurs s’étaient fixés comme objectif pour leur campagne. Avec encore 47 jours avant la fin de la levée de fonds, No More Woof a déjà 15 857 dollars en banque, ce qui devrait rendre possible la fabrication des premiers appareils.

Ainsi, les personnes qui auront déboursé 85 dollars sur Indiegogo se verront livrer un  No More Woof, équipé d’un capteur, capable de reconnaître « deux ou trois formes de pensées » canines, plus un cadeau pour leur chien… Tandis que ceux qui auront donné 300 dollars et plus se verront dotés d’un NMW plus performant, à double capteur, qui reconnaîtra quatre formes de pensées ou plus. Quel que soit le montant versé, tous les appareils pourront être mis à jour grâce à un port micro-USB. Ecureuil ?

En participant à ce financement, non seulement les donateurs achètent un NMW mais « montrent leur soutien à l’approfondissement de la recherche pour finalement mettre à bas la barrière de la langue entre humains et animaux », clament ses développeurs. Pour autant, The Nordic Society for Invention and Discovery, la start-up derrière tout cela, à qui on doit entre autres le rocking chair porte iPad, précise bien que les premiers modèles seront un premier pas, mais qu’il ne faudra pas trop en attendre.
Ainsi, à titre d’exemple, si le premier No More Woof ne parle qu’anglais, les versions suivantes devraient être capables de communiquer des « pensées » en mandarin, français et espagnol. Quatre langues supplémentaires pour entendre son chien demander sa pâté ou une promenade. Ecureuil ?


_________________

    La date/heure actuelle est Mar 6 Déc - 14:07