forume Actualités Sports Support Général Récepteurs Equipment - Installation


Le PSG de Blanc est-il supérieur à celui d'Ancelotti

Partagez

the warrior's

Messages : 172
Date d'inscription : 04/12/2013

Le PSG de Blanc est-il supérieur à celui d'Ancelotti

Message par the warrior's le Mer 25 Déc - 10:07

Le PSG de Blanc est-il supérieur à celui d'Ancelotti ?

 Actu Ligue 1,  le 25/12/2013


Arrivé l'été dernier sur le banc du Paris Saint-Germain, Laurent Blanc a réalisé un très bon début de saison. Si le nom du Cévenol est moins prestigieux que celui de Carlo Ancelotti, l'ancien sélectionneur des Bleus a changé le visage du PSG en obtenant  en plus d'excellents résultats.

Début de saison réussi pour Laurent Blanc avec le PSG
L'arrivée de Laurent Blanc sur le banc du Paris Saint-Germain l'été dernier était loin de faire l'unanimité du côté des supporters. Attendant un nom prestigieux pour succéder à Carlo Ancelotti, les fans parisiens s'interrogeaient sur les capacités du Cévenol à faire évoluer leur équipe au plus haut niveau. Force est de constater que l'ancien sélectionneur de l'équipe de France réussit pour le moment son pari en offrant en plus du fond de jeu à son équipe.
Une meilleure efficacité offensive
Avec son 4-4-2, Carlo Ancelotti voulait avant tout assurer une solidité défensive à son équipe grâce à un système couvrant parfaitement les ailes et l'axe du terrain. Un objectif réussi puisque le Paris SG affichait une moyenne de 0,60 but pris par match la saison dernière contre 0,68 depuis le début de l'exercice 2013-2014. En revanche, l'animation offensive proposée par l'équipe de l'Italien n'a jamais vraiment séduit.
Un problème corrigé par Laurent Blanc et son 4-3-3 qui s'est rapidement avéré plus performant en terme d'efficacité offensive. Cette saison, le PSG prend en moyenne 2,31 points par match contre 2,18 en 2012-2013. De même, les Parisiens marquent plus avec 2,31 réalisations par rencontre contre 1,81 et effectuent en moyenne 3 tirs de plus par match. L'arrivée d'Edinson Cavani (12 buts) a bien sûr activement participé au meilleur visage offensif du club de la capitale.
Une maîtrise collective supérieure
Mais c'est surtout au niveau de la maîtrise collective que le PSG a franchi un cap cette saison. Parfois brouillon avec Ancelotti et plutôt axé sur la contre-attaque, le jeu parisien est à présent basé sur une plus grande possession de balle (64% contre 56%) notamment grâce au trio Verratti-Motta-Matuidi au milieu de terrain. On le sait, Blanc s'appuie sur un jeu patient fait de passes courtes et de relances à partir de derrière, avec une participation active des latéraux.
Et cela se ressent une nouvelle fois en terme de statistiques avec une moyenne de 603 passes par match contre 517 sous les ordres d'Ancelotti, mais également 89% de passes réussies contre 86%. Et si le PSG ne récupère que 57 ballons par rencontre contre 62 avec l'actuel coach du Real Madrid, c'est aussi parce que les Parisiens possèdent plus le ballon...
C'est à la fin du bal qu'on paye les musiciens...
Si Paris affiche donc une supériorité dans le jeu avec Blanc, il ne faut toutefois pas dénigrer le travail d'Ancelotti qui a préparé le terrain lors de ses 18 mois dans la capitale. N'oublions pas que le technicien italien a offert le titre de champion de France et n'était pas loin d'éliminer le FC Barcelone en quarts de finale de la Ligue des Champions. Et à la fin de la saison, ce sont les trophées et les performances en C1 qui permettront de juger le bilan du coach.

    La date/heure actuelle est Dim 11 Déc - 4:05