forume Actualités Sports Support Général Récepteurs Equipment - Installation


Montpellier : comment Nicollin a finalement «viré» J. Fernandez

Partagez

the warrior's

Messages : 172
Date d'inscription : 04/12/2013

Montpellier : comment Nicollin a finalement «viré» J. Fernandez

Message par the warrior's le Ven 6 Déc - 18:47

Montpellier : comment Nicollin a finalement «viré» J. Fernandez...

 Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 06/12/2013


Face aux mauvais résultats de Montpellier, Jean Fernandez a démissionné de son poste d'entraîneur jeudi. Une décision courageuse au premier abord, mais le technicien n'a en fait pas vraiment eu le choix puisque Louis Nicollin a décidé pour lui de son départ...

Nicollin a poussé Fernandez à quitter Montpellier
«Dans l'intérêt du club et de l'équipe j'ai décidé d'arrêter.» Arrivé l'été dernier pour succéder à René Girard sur le banc de Montpellier, Jean Fernandez n'aura pas tenu longtemps. Il faut dire que le MHSC pointe à une inquiétante 17e place au classement et les supporters s'ennuient fermement face aux prestations souvent indigestes proposées par leur équipe depuis plusieurs semaines. Pour sauver le club héraultais, Fernandez a donc décidé de se sacrifier... enfin pas vraiment.
Le coach montpelliérain semblait vouloir poursuivre sa mission, mais Louis Nicollin ne lui a pas vraiment laissé le choix. «J'avais envoyé Mézy négocier seul à seul avec lui. Au bout d'une demi-heure, trois quarts d'heure même, il n'était toujours pas revenu. Alors j'en ai eu marre, j'ai poussé la porte et, en cinq minutes, ç'a été réglé. Jeannot, c'est un brave mec mais il est têtu. Il se voyait encore l'homme de la situation. Je lui ai dit : 'Ou tu démissionnes, ou je te vire'. Ce n'était plus possible. Et il a démissionné» , a confié Loulou dans les colonnes de L'Equipe.

L. Nicollin - «s'ils n'en ont pas dans le pantalon...»
Autant dire que Fernandez a été viré du MHSC même si Nicollin a préféré lui laisser le choix de démissionner, pour l'honneur dira-t-on. Le patron pailladin espère désormais que ses joueurs réagiront après ce départ. «Vu comment il a parlé à ses joueurs ce matin, s'ils n'en ont pas dans le pantalon... Quand tu vois ton entraîneur qui te quitte et se met à pleurer car il aime le club et les joueurs, s'ils n'ont pas de réaction c'est que l'équipe ne vaut rien du tout» , a-t-il indiqué à L'Equipe 21.
L'électrochoc est attendu dès dimanche sur la pelouse de Toulouse avant la réception de Saint-Etienne la semaine prochaine. En espérant que la poisse aura quitté le club héraultais en même temps que Fernandez. «En plus, il est malchanceux. C'est incroyable ! Je n'ai jamais vu ça. Ca fait peur» , a lancé Nicollin. On verra rapidement si cette malchance provenait vraiment, ou pas, de son ancien entraîneur après l'arrivée de son successeur, qui pourrait être Rolland Courbis ou Frédéric Antonetti.

    La date/heure actuelle est Dim 4 Déc - 3:54