forume Actualités Sports Support Général Récepteurs Equipment - Installation


Actu Europa LeagueLyon imite le PSG - Débrief et NOTES des joueurs (Lyon 1-0 Betis)

Partagez

Admin
Admin

Messages : 1201
Date d'inscription : 22/10/2013

Actu Europa LeagueLyon imite le PSG - Débrief et NOTES des joueurs (Lyon 1-0 Betis)

Message par Admin le Ven 29 Nov - 9:04


Lyon imite le PSG - Débrief et NOTES des joueurs (Lyon 1-0 Betis)

 Actu Europa League, Mise en ligne: le 28/11/2013





Après le PSG en Ligue des Champions mercredi, l'Olympique Lyonnais a décroché son ticket pour les 16es de finale de la Ligue Europa ce jeudi. L'OL s'est imposé sans vraiment briller sur la pelouse de Gerland face au Betis Séville (1-0).

Vercoutre et Lyon qualifiés pour les 16es de finale de la C3
Mission accomplie pour l'Olympique Lyonnais. Le club rhodanien s'est qualifié pour les 16es de finale de la Ligue Europa grâce à sa victoire contre le Betis Séville (1-0), ce jeudi soir. Après le PSG en Ligue des Champions, la France peut donc fêter la qualification d'un deuxième club français grâce aux entrées décisives de Gourcuff et Gomis pour des Lyonnais peu inspirés mais solides et dominateurs sur la pelouse de Gerland.
Des Lyonnais poussifs
Les Sévillans se montraient les premiers dangereux sur une frappe de Sevilla détournée par Vercoutre (15e), puis Bisevac répondait avec une tête sur corner (16e). Ensuite, des tentatives maladroites de part et d'autre avec une formation espagnole procédant en contre face à des Gones poussifs et manquant d'inspiration et de vitesse aux abords de la surface adverse. Lacazette n'était tout de même pas loin d'ouvrir le score avant la pause, mais Paulao sauvait sur sa ligne (42e). La meilleure occasion pour l'OL, qui perdait dans la foulée Briand sur blessure.

Grenier sifflé, Gourcuff décisif
Après la pause, la domination lyonnaise restait stérile et Chuli profitait d'une mauvaise passe d'Umtiti pour prendre l'avantage sur Vercoutre, mais sa tentative trouvait le poteau (60e). Rémi Garde décidait alors de sortir un Grenier transparent et sifflé par Gerland, pour faire entrer un Gourcuff déterminant qui offrait quelques instants plus tard une passe décisive à Gomis (1-0, 66e). L'OL gérait ensuite son avantage mais montrait quelques signes de fébrilités. Heureusement, Vercoutre veillait au grain pour préserver l'avance lyonnaise jusqu'au coup de sifflet final.
La note du match : 5/10
Les Lyonnais n'ont pas vraiment proposé un grand spectacle mais l'équipe de Rémi Garde a livré une partie sérieuse. L'entraîneur rhodanien devra tout de même régler les lacunes offensives affichées par son équipe.
Le but :
- Gourcuff s'appuie sur Lacazette qui lui remet le ballon dans la surface. Le milieu lyonnais centre à ras de terre pour Gomis, qui trompe Andersen à bout portant (1-0, 66e).
Les NOTES des LYONNAIS :
Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.
L'homme du match : Maxime Gonalons (7/10)
Le milieu défensif lyonnais a réalisé un gros match dans l'entrejeu. Précieux à la récupération, il a ratissé un nombre incalculable de ballons pour enrayer les offensives des Sévillans.
Rémy Vercoutre (6,5) : un arrêt en première période puis des interventions décisives en fin de rencontre. Le gardien lyonnais a fait son match.
Miguel Lopes (5,5) : de bonnes montées dans son couloir, mais ses deux pertes de balle en première période auraient pu coûter cher.
Milan Bisevac (6,5) : une grosse prestation défensive du Serbe. Solide, il n'a quasiment perdu aucun duel et réalise un sauvetage en première période après une percée de Cédrick.
Samuel Umtiti (5) : solide dans les duels, il a en revanche fait preuve d'un manque de concentration à plusieurs reprises sur ses relances et notamment sur une passe en retrait manquée pour Vertcoutre, sauvé par son poteau face à Chuli. Remplacé à la 80e par Bakary Koné (non noté).
Henri Bedimo (6) : un bon match dans son couloir gauche. Il a multiplié les montées pour apporter du danger grâce à sa vitesse.
Steed Malbranque (5,5) : une grosse débauche d'énergie, mais il a souvent manqué de lucidité dans la dernière passe. Un match sérieux.
Maxime Gonalons (7) : lire ci-dessus.
Gueïda Fofana (6) : après des premières percées au milieu de terrain, il a eu le droit à un traitement de faveur avec quelques tacles appuyés de ses adversaires. Il a réalisé un bon match dans l'entrejeu grâce notamment à son impact physique et plusieurs passes inspirées.
Clément Grenier (2) : il n'a pas eu le rendement attendu de la part d'un meneur de jeu et ses passes ont rarement fait la différence. Il a perdu beaucoup trop de ballons. Remplacé à la 59e sous les sifflets par Yoann Gourcuff (6), passeur décisif pour Gomis.
Jimmy Briand (3) : brouillon et trop souvent pris au piège du hors-jeu, il n'a pas réussi à bien combiner avec Lacazette. Remplacé sur blessure à la 45e par Bafétimbi Gomis (5), buteur décisif en seconde période mais touché au dos en fin de rencontre.
Alexandre Lacazette (5,5) : sa vitesse et sa technique ont posé des problèmes aux défenseurs adverses, mais il a parfois trop tenté l'exploit individuel.
Et pour vous, quels ont été les trois MEILLEURS joueurs et les trois plus MAUVAIS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

Ligue Europa - Groupe I
Lyon 1-0 Betis Seville (0-0)
Stade de Gerland
Arbitre : Andre Marriner
But : Gomis (66e) pour Lyon.
Avertissements : Sevilla (51e), Nacho (73e), Nono (73e), Steinhöfer (86e) pour le Betis Séville.

Lyon : Vercoutre - M. Lopes, Bisevac, Umtiti (Koné, 80e), Bedimo - Malbranque, Gonalons, Fofana - Grenier (Gourcuff, 59e) - Briand (Gomis, 45e), Lacazette.

Betis : Andersen - Juanfran, Jordi, Paulao, Nacho - Nono, Reyes - Cedrick (Steinhöfer, 64e), Verdu, Sevilla (Pepelu, 74e) - Chuli.

Admin
Admin

Messages : 1201
Date d'inscription : 22/10/2013

Re: Actu Europa LeagueLyon imite le PSG - Débrief et NOTES des joueurs (Lyon 1-0 Betis)

Message par Admin le Ven 29 Nov - 9:05

Bordeaux n'a pas fait le boulot - Débrief et NOTES des joueurs (Bordeaux 0-1 Eintracht Francfort)

- Actu Europa League, Mise en ligne: le 28/11/2013


Les Girondins de Bordeaux ont dit adieu à une qualification pour les seizièmes de finale de la Ligue Europa en s'inclinant à Chaban-Delmas face à l'Eintracht Francfort (0-1). Les coéquipiers de Cédric Carrasso n'ont jamais réussi à trouver la faille, malgré plusieurs occasions en seconde période.

Diabaté déçu après l'élimination de Bordeaux
Bordeaux avait ce soir une belle occasion de s'offrir un match décisif contre le Maccabi Tel-Aviv le 12 décembre prochain. Une victoire était néanmoins impérative aux Girondins pour rester dans la course à la qualification, face à un adversaire qui l'avait écrasé (3-0) au match aller. La tâche semblait compliquée, et c'est sans doute pour cela que Francis Gillot avait choisi de faire tourner.
Première frappe cadrée à la 23e
Les Allemands, soutenus par environ 12 000 supporters, étaient les premiers à se mettre en évidence mais ils se montraient imprécis sur le plan technique. Tout comme les Bordelais, qui ne parvenaient pas à se trouver avec un milieu de terrain privé de Sertic et d'Obraniak. Après 20 minutes de jeu, les deux équipes n'avaient toujours pas cadré une seule frappe, ce que Saivet se chargeait de faire quelques minutes plus tard, contré par Trapp (23e). Les initiatives girondines mettaient ensuite en difficulté Francfort, qui n'arrivait plus à garder le ballon mais tenait bon jusqu'à la pause.

Lanig met fin aux derniers espoirs
Les Allemands lançaient les hostilités du deuxième acte, avec un énorme raté de Kadlec seul à 5 mètres face à Carrasso (48e). Les Bordelais répondaient par un missile de Faubert, stoppé en deux temps par Trapp (52e). Le rythme de la partie était nettement plus élevé et Saivet profitait du temps fort bordelais pour déclencher un ciseau acrobatique claqué par le gardien allemand (56e). Diabaté manquait ensuite de promptitude (64e), et Faubert de précision (77e). Les Allemands essayaient de remettre le pied sur le ballon et finissaient par trouver l'ouverture par Lanig qui fusillait Carrasso de près (0-1, 83e).
Les supporters de Francfort pouvaient fêter la qualification de leur équipe. Crédités d'une quatrième défaite en cinq rencontres, les Bordelais sont quant à eux éliminés et guère rassurés avant la réception d'Ajaccio dimanche.
La note du match : 6/10
Un match agréable et vivant ayant offert quelques beaux mouvements offensifs. L'Eintracht Francfort a profité du manque d'efficacité bordelais pour s'imposer.
Le but :
- Face à une défense girondine attentiste, Barnetta se fend d'une roulette sur la droite de la surface de réparation avant d'adresser un centre fort devant le but pour Lanig qui conclut de près d'un plat du pied (0-1, 83e).
L'homme du match : Kevin Trapp (7,5/10)
C'est bien simple, il a repoussé toutes les tentatives girondines, préservant ainsi sa cage inviolée et permettant à son équipe de tenir jusqu'à l'ouverture du score en fin de partie.
Les NOTES des Bordelais :
Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.
Cédric Carrasso (5) : fusillé par Lanig, il n'a pas grand-chose à se reprocher sur l'ouverture du score de Francfort.
Julien Faubert (5) : à son actif, un missile stoppé en deux temps par Trapp (52e) mais également un lob non cadré à la 77e. Averti à la 73e pour une petite claque sur Jung.
Henrique (6) : une mauvaise relance dès la 6e minute de jeu qui aurait pu coûter cher mais une belle frappe de loin à la 35e. Souverain en défense face à Kadlec.
Marc Planus (5) : aucune intervention à faire en première mi-temps. Remplacé à la 46e minute par Grégory Sertic (6) qui a apporté de la fluidité dans le jeu bordelais.
Maxime Poundjé (6) : très entreprenant sur son flanc gauche, il a bien combiné avec Maurice-Belay en première mi-temps. Averti à la 47e pour un pied en-avant sur Schröck.
Abdou Traoré (5,5) : une belle qualité de passes. Il a basculé le jeu de gauche à droite, souvent à bon escient. Beaucoup moins à son avantage en seconde mi-temps. Remplacé à la 75e minute par Ludovic Obraniak (non noté).
Lamine Sané (5) : il a beaucoup couru après le ballon en première mi-temps. Il se bat bien, mais milieu de terrain n'est vraiment pas son meilleur poste. Ce fut beaucoup mieux en seconde période, après être repassé dans l'axe central.
Diego Rolan (5) : pas toujours le bon choix dans le dernier geste mais quand même une belle activité.
Henri Saivet (5,5) : une belle activité en soutien de Diabaté. A son actif, une reprise contrée par Trapp (23e) et un ciseau acrobatique claqué par le gardien allemand (56e).
Nicolas Maurice-Belay (4) : beaucoup de mouvement sur son flanc gauche mais il n'a pas vraiment fait la différence, disparaissant totalement de la circulation en seconde mi-temps. Remplacé à la 65e minute par Jussiê (non noté).
Cheick Diabaté (3,5) : le géant malien s'est procuré plusieurs situations mais il a à chaque fois manqué de promptitude au moment de conclure, surtout à la 64e quand il part seul au but avant d'être rattrapé par Zambrano.
Et pour vous, quels ont été les MEILLEURS joueurs bordelais et les plus MAUVAIS ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

Ligue Europa - 5e journée
Girondins de Bordeaux 0-1 Eintracht Francfort (0-0)
Stade : Chaban-Delmas
Arbitre : Alberto Undiano Mallenco (Espagne)
But : Lanig (83e) pour Francfort.
Avertissements : Poundjé (47e), Faubert (73e) pour Bordeaux - Rode (42e), Oczipka (55e), Schwegler (66e), Barnetta (84e) pour Francfort.
Bordeaux : Carrasso - Faubert, Henrique, Planus (Sertic, 46e), Poundjé - Sané, Traoré (Obraniak, 75e) - Rolan, Saivet, Maurice-Belay (Jussiê, 65e) - Diabaté.
Francfort : Trapp - Jung, Zambrano, Kempf, Oczipka - Schwegler, Rode (Lanig, 67e) - Flum, Barnetta, Kadlec (Lakic, 80e) - Joselu (Schröck,46e).

    La date/heure actuelle est Jeu 8 Déc - 15:59