forume Actualités Sports Support Général Récepteurs Equipment - Installation


«Le Moto G est le "nec plus ultra" des smartphones d’entrée de gamme»

Partagez

Admin
Admin

Messages : 1201
Date d'inscription : 22/10/2013

«Le Moto G est le "nec plus ultra" des smartphones d’entrée de gamme»

Message par Admin le Ven 15 Nov - 10:22

«Le Moto G est le "nec plus ultra" des smartphones d’entrée de gamme»



Avec le Moto G, Motorola veut attirer la clientèle grand-public. Nadia Cappelaere, vice-présidente et directrice générale de Motorola France, nous explique ce que représente ce lancement stratégique.













© DR
Nadia Cappelaere, vice-présidente et directrice générale de Motorola France.

C’est un événement pour Motorola. La société rachetée par Google en 2012 se lance dans un nouveau marché : celui des smartphones d’entrée de gamme. Peu habitué à ce type de marché, Motorola suit Google dans une mission devenue commune qui est de fournir au plus grand nombre l’accès à l’information. Ce marché est perçu comme un extraordinaire levier puisqu’il peut toucher 500 millions d’individus dans le monde.
Si l’entrée de gamme ne semble pas faire partie des intentions d’Apple, qui vise les CSP+ même avec le 5c, son iPhone d’entrée de gamme, elle reste stratégique pour tous les autres fabricants. Motorola n’arrive pas en terrain vierge. Les plus grands fabricants, dont Nokia avec un Lumia à 99 euros, veulent séduire les masses sans lâcher le haut de gamme.
Nadia Cappelaere, vice-présidente et directrice générale de Motorola France a accepté de répondre à quelques questions sur ce lancement stratégique.
 




01net : Le lancement d’un appareil d’entrée de gamme est une première pour vous. Est-ce la conséquence de la reprise par Google ?
Nadia Cappelaere (VP et DG de Motorola France) –
Effectivement, le positionnement du Moto G fait à la fois parti de notre mission et de celle de Google. Nous cherchons l’un et l’autre à mettre à disposition du plus grand nombre la technologie et l’information. Le lancement du Moto G est l’appareil idéal pour remplir cette mission. Avec cet appareil, nous délivrons au public les services de Google dans le nec plus ultra de la technologie et au meilleur prix.
Quel est votre objectif de vente pour le Moto G ?
On ne parle pas de nos objectifs de ventes, évidemment. Par contre, comme l’a expliqué Dennis Woodside, directeur général du groupe, nous voulons toucher le très grand public par un prix attractif et avec une technologie poussée. Cette cible représente une population mondiale de 500 millions de personnes.
Pensez-vous revenir à l’équilibre financier avec ce smartphone d’entrée de gamme ?
La Moto G va nous conduire à revenir aux profits, et il va en générer. Cet appareil n’est pas subventionné et, encore une fois, son prix a été fixé pour attirer le plus grand nombre de clients. Mais pour ce qui me concerne plus particulièrement, ce produit signe notre retour sur le marché français qui fait pleinement parti de notre stratégie.
Y aura-t-il un jour un Nexus signé par Motorola ?
Il faut être clair sur ce point. Motorola ne bénéficiera jamais d’un traitement préférentiel de la part d’Android qui fait des appels d’offres pour choisir celui qui offrira le meilleur rapport qualité-prix pour ces produits particuliers. À la différence du Moto G, le Nexus 5 qui vient de sortir, est un « reference design », en ce sens qu’il vise avant tout un marché très particulier : celui des geeks et des « early adopters ». Mais, sur ce sujet, Google pourrait vous en dire plus.
Après l’expérience de la Xoom, Comptez-vous vous relancer sur le marché des tablettes ?
Nous ne communiquons pas sur les produits à venir, comme d’ailleurs, tous les acteurs des marchés technologiques. Dans les mois à venir, vous découvrirez des nouveaux produits. En attendant, nous nous concentrons sur le Moto G dont la sortie est prévue pour le 25 novembre.

    La date/heure actuelle est Sam 3 Déc - 9:33