forume Actualités Sports Support Général Récepteurs Equipment - Installation


Les défauts du Samsung Galaxy S8

Partagez
avatar
Alicia-99

Messages : 30
Date d'inscription : 22/12/2013

Les défauts du Samsung Galaxy S8

Message par Alicia-99 le Mar 4 Avr - 13:52

Les défauts du Samsung Galaxy S8

 




 
Le capteur d'empreintes digitales au dos du Samsung Galaxy S8. - 01net.com  



Beau, puissant, séduisant : depuis deux jours, le Galaxy S8 est la cible de tous les compliments. Pourtant, il possède également quelques défauts qu’il est bon de connaître avant de craquer.

Passé l’effet de séduction indéniable lorsqu’on prend en main le Galaxy S8, il est désormais temps de se pencher sur ses premiers défauts. Car, comme tout produit, le nouveau smartphone de Samsung n’en est pas dépourvu.

1. La fragilité ?

C’est ce à quoi l’on pense tout de suite après avoir été subjugué par son écran. On ne donne pas cher de la peau du Galaxy S8 si on le fait tomber par terre. Avec un écran, mais aussi un dos incurvé, le verre est omniprésent sur le smartphone. Multipliant d’autant plus un bris possible, quel que soit l’angle de chute. Méfiance, donc, avec votre nouveau joujou. 

2. Le prix de l’écran

Samsung n’a pas encore communiqué le prix d’un écran de remplacement du Galaxy S8. Toutefois, si l’on se fie à celui du Galaxy S7 Edge, la facture devrait être salée. Sur son site français, Samsung indique ainsi qu’une telle réparation coûte 295 euros. Si le même tarif est appliqué sur le Galaxy S8, il représenterait plus d’un tiers du prix de l’appareil.

3. Le placement du capteur d’empreintes

C’est certainement l’une des pires décisions de Samsung sur ce Galaxy S8 : déplacer le capteur d’empreintes depuis la face avant vers le dos de l’appareil. Soit le chemin inverse fait par Huawei avec son P10. Car ce positionnement empêche tout d'abord de pouvoir déverrouiller le smartphone s’il est fixé sur le tableau de bord d’une voiture ou posé sur une table, un phénomène inhérent aux smartphones des constructeurs ayant fait ce choix.
Mais surtout, pourquoi Samsung a-t-il choisi de le placer juste à côté de l’objectif photo ? A l’usage, il est quasi garanti de devoir mettre son doigt sur ce dernier avant de réussir à trouver le capteur d’empreintes. Alors, certes, Samsung propose également un déverrouillage par reconnaissance faciale très efficace, mais il nécessite tout de même d’être en face du capteur frontal et n’est pas aussi sécurisé que les empreintes, de l’aveu même de la société.

4. Le ratio de l’écran

Le Galaxy S8 souffre du même défaut que son alter ego coréen, le LG G6. En agrandissant l’écran dans le sens de la longueur pour occuper toute la face avant du smartphone, Samsung a dû se résoudre à en changer le ratio : 18,5:9 contre 16:9 habituellement (et 18:9 pour le G6). Si les applications natives sont déjà optimisées, tout comme celles de Google ou Facebook, d’autres comme les jeux ne le sont pas encore. Comme sur le G6, la majeure partie d’entre eux s’affiche avec deux bandes noires en haut et en bas, oblitérant de facto tout avantage de ces écrans immenses. Même chose pour la vidéo, le format 16:9, standard de l’industrie audiovisuelle, est lui aussi bordé de bandes noires.

5. La photographie

Il est indéniable que Samsung est devenu l’un des rois de la photographie mobile grâce à ses précédents Galaxy S. Le S7 est d’ailleurs toujours en tête de notre top 10 des meilleurs smartphones dans le domaine. Il domine aussi bien grâce à la qualité de ses images que la réactivité de son application photo. Toutefois, on est déçu que Samsung n’ait pas profité de ce Galaxy S8 pour intégrer un double capteur. Ce système permet par exemple d’avoir sous la main une focale grand angle (LG), un capteur spécialisé dans le monochrome (Huawei) ou encore un excellent mode portrait (Apple). On ne retrouvera malheureusement rien de tout ça sur le nouvel appareil de Samsung.

6. Des nouveautés révolutionnaires, vraiment ?

Malgré tous les effets d’annonces de Samsung, le Galaxy S8 n’est factuellement qu’un smartphone avec des bords plus fins. Pour le reste, Samsung ne propose finalement rien de très révolutionnaire : plus de design, plus de puissance, plus d’autonomie. Des améliorations somme toute très classiques et valables pour la grande majorité des modèles commercialisés ces derniers mois.

7. Que vaut vraiment Bixby ?

Enfin, le dernier point est plus une interrogation qu’un défaut. Qu’est-ce que Bixby peut apporter de plus que Siri, Google Assistant ou Alexa ? Rien de vraiment bluffant n’a été montré par Samsung lors de sa conférence de presse du 29 mars et les quelques manipulations que nous avons pu effectuer sur le Galaxy S8 ne semblent pas démentir cela. Laissons tout de même à Samsung le bénéfice du doute avant d’avoir pu utiliser plus en profondeur cet assistant.

    La date/heure actuelle est Mar 17 Oct - 11:14