Sony Pictures réclame que les Twittos publiant des informations dévoilées par les hackers soient bannis du réseau social. Sans quoi, la firme tiendra Twitter pour responsable.