forume Actualités Sports Support Général Récepteurs Equipment - Installation


Football, Brésil et superstitions

Partagez
avatar
jimy page
Admin

Messages : 2171
Date d'inscription : 23/10/2013

Football, Brésil et superstitions

Message par jimy page le Ven 6 Juin - 14:31

Football, Brésil et superstitions

Qui gagnera le Mondial brésilien ? La réponse se trouve peut-être ici.


vendredi 6 juin 2014 


A moins d'une semaine de l'ouverture du Mondial, nous avons relevé dix superstitions plus ou moins saugrenues, du passé et du présent.
Cinq superstitions de stars du passé :

Laurent Blanc et Fabien Barthez : la plus connue d'entre toutes pour tout Français ou presque né avant 1990. Le fameux bisou de Laurent Blanc sur le crâne chauve de Fabien Barthez. Un geste d'affection qui a sûrement été le principal responsable du titre décroché par les Bleus en 1998. Sans aucun doute.
Johan Cruyff : la star hollandaise avait pour habitude de frapper dans l'estomac de son gardien et de jeter son chewing gum dans la partie de terrain adverse. Un rituel auquel il n'aura manqué qu'une seule fois lors de la finale de la Coupe d'Europe des clubs champions en 1969. Résultat : une lourde défaite 1-4 avec son équipe de l'Ajax Amsterdam.
Pelé : Le Roi Pelé avait aussi ses habitudes. Une fois la star brésilienne aurait offert son maillot à un fan après un match. Mais, maillot manquant, Pelé enchainait ensuite les contre-performances, avant de demander à un ami de lui retrouver ce maillot en question. Celui-ci aurait mis une semaine avant de le récupérer et le rendre à Pelé, qui brilla de nouveau. Ce que l'ami avouera par la suite : le maillot original avait été remplacé par un autre, tout aussi performant apparemment.
Gennaro Gattuso : "Mes superstitions me font faire des choses insensées." Comme garder le même sweat durant toute la Coupe du monde 2006, au risque de passer pour le joueur de football le plus sale de la planète ? Ou comme refaire sa valise avant chaque match d'élimination pendant ce même Mondial ? Oui, et ça marche parce qu'avec la sélection italienne, Gattuso est devenu champion du monde.
Raymond Domenech : La légende dit que l'ancien sélectionneur des Bleus croit dur comme fer à l'astrologie. Ainsi Domenech aurait-il fait toujours attention à l'horoscope de chacun de ses joueurs avant les matches de l'équipe de France. Une chose est sûre : en 2010 à Knysna, Domenech avait oublié ses lunettes avant de consulter les astres...
Cinq superstitions concernant le Mondial brésilien et ses joueurs :

Iker Casillas : Le gardien espagnol a déjà avoué faire quelques gestes de superstition sur le terrain. Ainsi lorsque son équipe marque un but, Casillas n'oublie jamais de toucher sa propre barre transversale. Mais le Madrilène est peut-être beaucoup plus pour l'Espagne. En 10 ans, il n'a jamais perdu une seule des finales auxquelles il a pris part. Un bon gage de victoire en cas de finale au Brésil...
Cristiano Ronaldo : très récente celle-ci. La blessure contractée par Ronaldo ne serait pas du à la malchance mais à un sort jeté par un marabout ghanéen. L'objectif : empêcher CR7 de jouer contre le Ghana le 26 juin. Et une chose sur laquelle ce marabout ne s'est pas trompé et qui ne relève pas de la superstition : le Portugal sans Ronaldo est beaucoup moins compétitif.
Le coq sur le maillot français : L'équipe de France dispose de toutes ses chances pour le Mondial. Même sans Nasri ou Ribéry, les Bleus peuvent y croire : le coq du maillot est tourné vers l'intérieur, une position qui aurait déjà fait les grandes heures du football français.
Dilma Roussef : La présidente du Brésil sera sûrement un élément clé de la Seleçao dans les semaines à venir. Affichant son enthousiasme à une semaine de l'ouverture de la Coupe du monde dans son pays, Dilma Roussef a assuré qu'elle fera tous les gestes de superstition possibles pour porter chance à son pays. Ainsi ne vous étonnez pas si la Présidente apparaît à la télé, doigts croisés, touchant du bois et muni de son porte-bonheur grec.
Le Brésil sera champion du monde : si les performances sur le terrain ne vous suffisent pas pour imaginer la Seleçao triompher le 13 juillet, il vous reste la superstition. En 1966, le Real Madrid remporte la Coupe d'Europe des clubs champions (Ligue des Champions), l'Atletico Madrid remporte la Liga et l'Angleterre, pays organisateur de la Coupe du monde, triomphe sur ses terres. En 2014, le Real Madrid remporte la Ligue des Champions, l'Atletico la Liga et le Brésil organise le Mondial. What else ?


_________________

    La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct - 9:03